Euskal Plantxa

Euskal Plantxa

La société Euskal Plantxa implantée en plein cœur du Pays Basque à Ayherre à 30 mn de Bayonne vend des planchas en inox personnalisables fabriquées par la société TICEM

Cette société a mis tout son savoir-faire en tôlerie industrielle dans la réalisation d’un produit qui se veut haut de gamme.

Allez nous voir sur : http://www.ticem.fr

La plancha « Ursuia », nom de la montagne voisine du site de fabrication a des lignes bien dessinées avec du caractère comme les basques qui la fabriquent.

Source : http://www.euskal-plantxa.org/

Publié dans Planchas | Laisser un commentaire

Miel: Janine HARISMENDY

Miel Janine Harismendy

C’est par une belle journée de Printemps que les abeilles sont entrées dans ma vie !

Nous habitions en région parisienne, lorsqu’un bel essaim s’échappa d’une habitation voisine, pour arriver dans notre jardin.

En un instant une nuée d’abeilles dansait dans le ciel; mes yeux, mes oreilles ne se lassaient pas de cet admirable et étonnant spectacle.

Mais comment l’Apiculteur allait-il s’y prendre pour rassembler ces milliers d’abeilles ?

J’étais impressionnée par son calme et son assurance. La voilette qui le protégeait m’intriguait beaucoup, je trouvais cela beau et mystérieux.

En un instant, ma décision fût prise. Moi aussi, un jour, j’élèverai des abeilles. Et depuis 30 ans la passion des abeilles ne m’a pas quittée !

Installée aujourd’hui au cœur du Pays Basque, dans un cadre préservé au pied de la Rhune, je pratique une Apiculture de qualité en harmonie avec la nature et dans le respect des Abeilles .

Peut-être avez-vous rêvé aussi de devenir un jour apiculteur ?

Je vous propose de vous faire découvrir le monde des abeilles, vous transmettre mes connaissances et vous faire partager mon expérience, sous la forme de 3 rencontres : visite du rucher (1 heure et demie), visite du rucher et des Grottes de Sare (écoles primaire sur 1 journée), stage d’initiation à l’apiculture (sur 2 journées et demie). A l’issue de cette initiation, vous aurez acquis les bases pour faire vivre une ruche et en récolter le Miel, le Pollen, la Propolis, la Cire …

Source : http://www.apiculteurpaysbasque.fr/

Publié dans Miel&Confiture | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Makhila Ainciart Bergara

Makhila

Charles BERGARA et sa fille Nicole perpétuent aujourd’hui à Larressore une vieille tradition familiale. Charles a travaillé aux makhilas avec son père Joanes BERGARA puis lui a succédé. Joanes BERGARA en se mariant à Marie-Jeanne AINCIART avait appris le métier de son beau-père Jean né en 1862. Ce dernier tenait les secrets de fabrication de son père Antoine, né en 1828 et de son grand-père Gratien, né en 1796. Celui-ci enfin avait repris le flambeau des mains de son père Dominique AINCIART. Le période antérieure est mal connue car aucune archive n’est disponible.

La fabrique de makhila Ainciart Bergara se trouve au centre du village de Larressore, en bordure de la route principale et sur le fronton (aire de jeu de pelote basque). Elle est ombragée par des tilleuls et un bosquet de chênes têtards.

La maison est ancienne. Son nom de Quilloteia ou Killotegia vient du mot basque qui désigne la quenouille. C’est un ancien atelier de tissage du lin réputé mais la famille Ainciart y fabriquait aussi des quenouilles et des makhilas. Seule la production de makhila ou makila devait subsister. La filiation amena ensuite l’alliance des familles Ainciart et Bergara.

L’atelier de la fabrique se visite chaque jour, dimanche et jours fériés exceptés, de 8 à 12 heures et de 14 à 18 heures (le samedi: 17 h). On peut assister aux différentes étapes de la fabrication d’un makhila sur les très anciens établis, compter les tiges de néflier en cours de séchage, scruter une galerie de photos des artistes, hommes politiques ou sportifs qui ont reçu un makhila fabriqué ici même : Léon Zitrone, Gérard Klein, César, Charlie Chaplin, Chirac, le Général de Gaulle, Ronald Reagan, le Prince Philip, le pape Jean-Paul II, Platini, Cantona, Lizarazu -origine basque oblige- et bien d’autres encore, dont tous les présidents de la République de Lebrun à Nicolas Sarkozy et François Hollande.

Vous y verrez le diplôme de Meilleur Ouvrier de France obtenu en 1936 par Jean Bergara pour la soudure parfaite du pommeau des makhilas d’honneur.

Vous pourrez vous y asseoir sur un zuzulu, écouter toutes les explications utiles et, bien sûr, toucher le bois de néflier et essayer les différents modèles de makhila.

Source : http://www.makhila.com

Publié dans Makhila | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

La truite de Banka

truite de bankaLa ferme aquacole de Banka, c’est d’abord un cadre magnifique et sauvage, niché au coeur du Pays Basque. Dès le XVIIème siècle, la source Arpéa alimentait là un moulin du village de Banka. C’est en 1965 que Jean-Baptiste Goicoechea décida d’implanter sur ce site un élevage de truites, persuadé que la qualité exceptionnelle de l’eau et la passion des hommes qui dirigeraient cette entreprise pourraient faire de la Truite de Banka une référence gastronomique.

50 ans plus tard, à force de travail, d’acharnement et de patience, la ferme aquacole familiale offre une truite à la chair d’une rare finesse, fruit d’un savoir-faire unique et d’un environnement particulièrement privilégié.

La truite arc-en-ciel (Oncorhynchus mykiss) est un salmonidé, comme sa cousine sauvage et autochtone la truite fario et comme le saumon. C’est un carnassier qui se nourrit de poissons mais aussi des petits insectes et crustacés présents dans les mêmes eaux.

La couleur de sa chair, blanche ou saumonée dépend des pigments présents dans son régime alimentaire. La couleur de sa robe, variable selon les milieux et la maturité, va du gris au vert en passant par le jaune d’or. Ses flancs se parent d’une bande pourpre et de tâches noires.

Particulièrement bien adaptée a l’élevage elle nécessite toute fois une eau froide et très oxygénée. Lorsqu’elle est élevée de manière raisonnée c’est un poisson peu gras dont la chair pauvre en lipides et riche en protéines est recommandée dans les régimes alimentaires sains et équilibrés.

En portion, en darnes, en pavé ou en filets, la truite fraîche est naturellement la présentation incontournable de la Truite de Banka. Vous pouvez la choisir blanche ou saumonée, calibrée en truitelle ou grosse truite.

Simplement grillée à la plancha ou poilée avec un beurre citronné elle révèle une chair fine à la saveur équilibrée. Elle se prête aussi a des préparations plus raffinées, jusque dans les cuisines de quelques uns des chefs les plus réputés de France et du Pays Basque.

Source : http://www.truitedebanka.com

Publié dans Produits de la mer | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Bipero: Sangria Basque

Bipéro

« Le 13 avril 1799, au terme d’une terrible traversée, la caravelle du corsaire Joachim le basque est prisonnière d’un cyclone au large des caraïbes.

Des vagues gigantesques s’abattent sur le navire, le roulant en tous sens, tantôt il est en haut d’une de ces énormes vagues, tantôt il est en bas, perdu dans l’abîme, puis le bateau remonte en tournoyant comme un bouchon de liège.

Déjà, dans la cale, l’eau arrive à la ceinture des marins. Joachim descend en se cramponnant pour ne pas être enlevé par les grosses lames qui balaient le bateau.

En bas les matelots sont épuisés, sans réactions. Les hommes renoncent à se battre. Ruisselant, Joachim surgit dans l’entrepont, un « xahakoa » dans ses mains. Il tend la gourde à son équipage. Tous, avec ce qu’ils leur restent de force, boivent. Le miracle se produit immédiatement. « Jeki ! Jeki ! » Hurlent les hommes. Comme des fous, ils rejoignent leur poste et luttent avec la rage du désespoir contre le cyclone… Soudain le roulis et le tangage cessent. La mer se calme comme par enchantement, les ténèbres quittent le ciel… Sur le pont un marin crie : « Terre ! Terre !! » …

En pleine tempète et se croyant perdu. Joachim le Basque s’est souvenu d’une vieille recette de sa Grand-mère. Dans sa gourde en peau il a mélangé du bon vin du Pays Basque, d’onctueux sirops de fruits, et de la poudre de piment rouge de son lointain et cher Pays-Basque.

Sa grand-mère disait que ce breuvage rendait les hommes plus forts que la peur, elle ajoutait en riant que le diable n’aimait pas le piment basque, et elle racontait aussi que cela rendait les hommes et les femmes plus vaillant au lit, mais chut… elle ne voulait pas que cela se sache… »

Extrait des « Souvenirs d’un basque gentilhomme et corsaire… de Bayonne aux Caraïbes entre 1799 et 1804″

L’entreprise Bipéro est le résultat d’un fantastique cocktail! C’est le défi un peu fou de fabriquer ces sangrias avec les meilleurs produits locaux et peut-être qu’au détour d’un marché à Hasparren ou à Saint Jean de Luz, à l’ombre d’une terrasse à Espelette ou dans l’arrière boutique d’une épicerie fine de Biarritz, vous pourrez enfin l’apprécier… »

http://www.bipero.com/

Publié dans Boissons | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Gatu Créations

Gatu créations

Gatu Créations, depuis Guéthary, vous invite à la découverte du patrimoine Basque au travers de ses collections de vaisselle aussi originales que colorées. Explorez tout un univers d’images, de signes et de repères pour des voyages insoupçonnés.

Dès maintenant, venez découvrir nos produits dans l’un de nos points de vente, ainsi que sur les principaux marchés du Pays Basque.

La section e-Boutique vous permet également de commander nos produits directement depuis ce site. Nous livrons en France comme à l’étranger.

Source : http://www.gatucreations.com/

Publié dans Vaisselle | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Parfums et senteurs du Pays Basque

Senteurs et parfums du Pays Basque

« Il était une fois » ….. Ainsi commencent les belles histoires où la passion de créer devient fougueuse, débridée, passionnée, galactique, ensorcelante et démoniaque….

La mémoire olfactive de CHRISTIAN LOUIS créateur et Maître Parfumeur ® en Pays Basque réagit à des souvenirs… Tout est sujet à créer un parfum ! …

Si vous venez en PAYS BASQUE à l’INSTITUT SCIENCES et PARFUMS USAIN ONA à LA BASTIDE CLAIRENCE vous pourrez découvrir le parfum et le roman de CHRISTIAN LOUIS Créateur et Maître Parfumeur et l’histoire d’un loup gris au destin extraordinaire.

Source : http://parfumsetsenteursdupaysbasque.com

Publié dans Parfums | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Cidre Eztigar

EztigarRefaire du cidre basque (sagarno) en Iparralde (Pays Basque Nord) à partir des variétés locales de pommes, voici le défi qu’a voulu relever un groupe de réflexion en Pays basque intérieur en se fixant un double objectif : planter et transformer des variétés locales de pommes pour apporter un complément de revenu aux exploitations de montagne ; permettre par la transformation et la commercialisation collective de créer ou de consolider un ou plusieurs autres emplois.

Dans un premier temps (90 à 92), l’association Sagartzea a recensé les variétés de pommes à cidre puis a sélectionné 7 variétés (Anisa ou Apez sagarra ; Mamula ; Eztika ; Peatxa ; Eri sagarra ; Gordin Xuria et Ondo motxa) pour son projet de plantation. Entre 94 et 96, 16000 arbres ont été plantés (30 hectares) sur tout les Pays Basque Nord, l’essentiel se trouvant aux alentours d’Hasparren pour la partie Labourd et dans les secteurs d’Oztibarre et Garazi pour la Basse Navarre.

Créée en 1996, la coopérative Eztigar installée à Saint Just Ibarre s’est occupée de la fabrication du Sagarnoa, littéralement « vin de pomme », boisson traditionnelle et ancestrale du Pays Basque. Un premier emploi a été créé en juillet 2000. Aujourd’hui la coopérative compte 28 producteurs. Depuis 2006, un petit groupe de coopérateurs s’est organisé en SARL (SARL Segida) et a pris en charge toute la partie transformation et commercialisation des produits (cidre pétillant, cidre brut et jus de pomme).

A l’automne 2012, près de 320 tonnes de pommes ont été récoltées chez les coopérateurs. La moitié a été transformée à Saint Just Ibarre pour une production de 24 000 litres de jus de pomme,30 000 bouteilles de cidre pétillant et 40 000 de cidre brut. L’autre moitié a été vendue à un cidrier d’Aztigarraga (Pays Basque Sud).

Source : http://www.cidre-eztigar.com/

Publié dans Boissons | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

La biscuiterie basque

biscuiterie basqueAu cœur du Pays-Basque, entre Cambo-les-Bains et St-Jean-Pied-de-Port, faites une pause savoureuse à Louhossoa pour rendre visite à la Biscuiterie Basque.

Si pour vous, les mots biscuits et confiseries riment avec plaisir alors vous êtes au bon endroit ! Dès votre arrivée dans notre boutique de la fabrique, vous serez chaleureusement accueillis : «Bonjour, une petite dégustation gourmande ?»

Notre biscuiterie est réputée pour son savoir faire artisanal et la qualité de ses produits.

Tout au long de l’année, vous pouvez venir vous régaler dans notre boutique où vous trouverez une multitude de délices…

Entre macarons, croquants, financiers, artoak, galettes, gâteaux basques, pralines, confitures de lait, babas au rhum, berlingots… chacun y trouvera son bonheur.

Source : http://www.labiscuiteriebasque.com

Publié dans Gateaux&Biscuits | Tagué , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Herriko

Herriko

En phase amont de la création d’UZTARTU, une réflexion approfondie a eu lieu autour d’un axe majeur, celui d’amener Plus de Valeur Ajoutée sur le territoire.

L’histoire commence par la volonté exprimée par deux meuniers basés au Pays Basque de proposer une farine ancrée sur le territoire ; la Minoterie d’ARKI/Ets LARROULET à Ustaritz et ETCHÉ MOULINS DE SOULE à Mauléon. En effet, leur politique de marchés et leur stratégie marketing sont très dépendantes de celles des grands groupes nationaux auxquels ils sont affiliés. Dans un marché de gros volumes où ce sont la productivité et les prix qui font la différence, ils souhaitent diversifier leurs approvisionnements.

Parallèlement, depuis 2006, un groupe composé d’une dizaine de paysans situés aux alentours de St Palais / Gabat est accompagné par  Euskal Herriko Laborantza Ganbara (EHLG) dans le cadre d’une réflexion sur la diversification de leurs productions végétales. Conscients de la limite de la ressource en eau et de l’appauvrissement de leurs terres engendré par la mono-culture du maïs, les paysans cherchent à diversifier leur assolement.

Enfin, les artisans boulangers pour le pain et beaucoup d’acteurs du gâteau basque sont demandeurs de farine issue de blé local afin de pouvoir se différencier par la qualité et la provenance.

La constitution de la filière blé/farine/pain du Pays Basque (aujourd’hui identifiée sous la marque collective HERRIKO) a été initiée en 2009. Elle se caractérise par la synergie d’une attente partagée à la fois par des paysans, des minotiers et des boulangers qui ont pu se rencontrer et échanger au sein du Cluster UZTARTU.

De ces échanges, vont découler la mise en place des premiers semis de blé en novembre 2009, soit plus de 40 ans après la quasi disparition de cette culture en Pays Basque. Accompagnés par Euskal Herriko Laborantza Ganbara, 2 paysans ont semé 4 Ha de blé en 2009. Après analyse de l’expérience, 16,5 Ha ont été semé en 2010, puis une quarantaine d’hectares en 2011 et 2012. Chaque année a eu son lot de déconvenues mais aussi d’enrichissement de connaissances techniques permettant d’atteindre des niveaux de production significatifs. L’ambition était de d’obtenir des rendements suffisants, un blé de qualité et réduire l’irrigation tout en améliorant les marges sur ces exploitations diversifiées.

La moisson de juillet 2012 a tenu ses promesses au-delà de ce qui était espéré. La qualité est au rendez-vous, le rendement aussi : 59 quintaux/ha en moyenne. C’est cette récolte qui est aujourd’hui commercialisée.

Depuis la première réunion organisée le 20 octobre 2009, UZTARTU œuvre à la structuration de cette filière, en partenariat avec les différents acteurs. Le travail a consisté à : Rédiger le cahier des charges de la production de blé, sélectionner et suivre les paysans, gérer la logistique de l’organisation du transport et du stockage des récoltes.

Définir les caractéristiques de la farine et du pain, réaliser des essais de fabrication, rechercher des boulangers intéressés pour intégrer la filière.

Choisir un nom de marque collective, créer un logo et le décliner en différents supports de communication.

Réfléchir à la mise en place d’une mécanique de prix du blé et d’un système de partage de la valeur ajoutée entre les différents maillons, établir une mécanique de financement des dépenses communes à la filière.

Une association regroupant les paysans, les meuniers et les boulangers engagés dans la filière va être très prochainement créée. Cette association aura pour rôle d’assurer l’animation générale de la filière, de veiller au respect des cahiers des charges et de communiquer autour de la marque collective HERRIKO.

Source : www.uztartu.fr

Publié dans Farine | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire